La gestion du temps est un choix personnel. Personne ne peut vous dire comment vivre. Vous etes au commande de votre vie.

1. Utilisez un « starter »

Déterminez une tâche préliminaire pour favoriser le passage à l’action. Créez-vous un rituel qui, une fois accompli, sonnera l’heure de vous mettre au travail. Vous servir un thé ou bien mettre le mobile sur « ne pas déranger », par exemple. Ce starter doit être court et bien jouer le rôle de déclencheur.

2. Faites de l’habitude votre meilleure amie

L’avantage des habitudes, c’est qu’elles ne nous demandent presque aucun effort. Pour les activités chronophages comme le traitement des mails par exemple, prenez l’habitude d’un horaire précis. Et tenez-vous y. Ou bien préparez sa to do list du lendemain la veille. Pour avoir une vision claire de par quoi commencer la journée.

3. Chaque oui est un non à quelque chose d’autre

À chaque fois que je dis oui à une activité, je dis non à une autre. Cela équivaut à prioriser ce qui est important pour vous. Vous avez besoin de savoir dire non lorsqu’il le faut pour éviter le surmenage. Sinon, vous passerez votre vie à courir après le temps.

4. L’éléphant

Vus de loin, même les éléphants paraissent petits. Mais vus de près, il sont aussi gros que dans la nature. Alors, quand vous acceptez une chose énorme à préparer, comme un salon dans six mois ou bien un dîner pour 30 personnes, n’oubliez pas qu’un jour sera le jour J !

5. Le salami

Faire petit à petit, tranche par tranche. Décomposer les grosses tâches en petites tâches. Décrivez précisément la tâche que vous avez à faire et quelle est la première action concrète que vous devez effectuer pour vous lancer. Si votre affaire est trop imposante à vos yeux et que vous vous sentez débordé à la seule pensée de vous y attaquer, découpez-la en plusieurs petites tâches, en éléments suffisamment petits pour que les actions qui en découlent vous semblent abordables.

6. Le perfectionnisme

Le chemin du perfectionnisme nous éloigne de la qualité d’une bonne gestion du temps. il est parfois nécessaire (et apaisant) de renoncer à vouloir TOUT faire et donc de se fixer des priorités. Ce trop-plein d’exigence avec vous-même entretient la peur d’être incapable de réussir, qui est un des fondamentaux de la procrastination.

7. Les petites tâches quotidiennes

Soit je m’occupe tout de suite de la chose, soit je décide de quand je m’en occuperai, je le mets dans l’agenda et je la laisse de côté jusqu’au moment choisi. Donc, je traite la chose immédiatement ou je programme quand la traiter mais je ne reviens pas 10 ou 20 fois dessus !

8. Les RDV

Vos rendez-vous doivent avoir une heure de début ET une heure de fin. Pour 2 raisons :

  1. Savoir quand je serai libre pour d’autres activités.
  2. Si chacun sait quand le RDV se terminera, alors nous allons tous faire un meilleur usage du temps passé ensemble, et gagner en efficacité.

9. Planifiez

Prévoir un moment pour planifier vos activités. Le temps passé à cela est du temps gagné. Planifier votre semaine, votre journée vous permet d’avoir une vue d’ensemble de vos activités et vous avancerez plus vite qu’en gardant tout dans votre tête ou sur des petits bouts de papiers volants.

Pour organiser un projet, COMMENCEZ PAR LA DEAD-LINE ET REDESCENDEZ L’ÉCHELLE DU TEMPS !

Nathalie Lesguillier – Enquête de sens, coach à Rouen.