Chanter sa vie

Les vibrations de notre voix et le souffle qui les alimente, sont révélateurs de la vie qui nous anime. Alors, quand on n’ose pas trop parler, qu’on a peur de se faire entendre, quoi de plus libérateur que de chanter ?

Le chant, catalyseur émotionnel

Dans toutes les civilisations, le chant semble être l’expression la plus profonde de l’état affectif humain.(1) Chant d’adieu, de victoire, populaire ou sacré, le chant rythme les cycles de la vie.Les chants guerriers canalisent l’énergie des acteurs et les prépare à la mobilisation de toutes leurs capacités physiques et mentales. Ils donnent énergie et courage. La berceuse apaise et prépare au sommeil. Elle a un effet anxiolytique et aide à calmer l’état de stress.(2)

Nous fêtons tous la naissance de ce qu’on aime par un « joyeux anniversaire » tonitruant. Et dans tous les rituels religieux on chante pour se connecter au divin.

Aujourd’hui, de nombreuses études relevant du champ des sciences cognitives, menées en particulier aux États-Unis, se penchent sur l’impact de la musique sur l’émotion : elles confirment que celle-ci peut modifier un état d’âme existant mais aussi que la musique vocale a un pouvoir évocateur plus important que la musique instrumentale.(3)

De la naissance à la mort, le chant permet de changer notre état interne. La voix est au cœur des interactions sociales humaines. Elle est parole, murmure, chant, cri et chuchotement. Elle s’exprime, et elle exprime. Elle reflète nos émotions, nos humeurs, notre personnalité. Elle est un instrument de musique unique et offert à tous, transportable et modulable. De quoi notre voix est-elle capable ? C’est en jouant de cet instrument fabuleux que nous vous emmènerons dans un voyage scientifique et artistique à la découverte des possibles de la voix humaine, de votre voix.(4)

Le son naît du souffle

« Chanter, c’est comme honorer l’oxygène. »  Björk

De l’air qu’on respire naît notre souffle de vie. Et ce souffle, comme les doigts du musicien sur son violon, vient faire vibrer nos cordes vocales et produisent un son. Les cordes vocales vibrent, l’air vibre. la voix vient de naître.

Ces vibrations sont à peine audibles. Maintenant, elles vont se propager dans la gorge et dans la bouche, rencontrer des résonateurs, les vibrations vont s’amplifier. Puis, les mouvements de la mâchoire, de la langue et des lèvres vont littéralement sculpter le son et les vibrations vont se transformer en lettre, en mot, en chant. la vibration sonore, lorsqu’elle est guidée par l’intention, s’étend à tout le corps qui l’amplifie à la manière d’une caisse de résonance, et l’émet comme un instrument de musique.(5)

« Celui qui chante fait de tout son corps une sorte d’instrument extraordinaire, qui se prend à vibrer par un appui total du larynx sur la colonne vertébrale. De ce fait, c’est la colonne qui chante, et qui en chantant, fait vibrer tout le corps, notamment les os du crâne. Le son vrai sort de partout et non pas seulement de la bouche. »(6)

Réciproquement, chanter ou émettre des sons tels que des voyelles ou onomatopées, sans forcément rechercher la justesse ou l’exécution conforme d’une œuvre connue, est une façon de masser, réveiller, harmoniser les tissus endormis, rigidifiés, encombrés ou privés d’énergie.(7) En effet, près de 300 muscles sont sollicités pour chanter. Le corps humain étant constitué de 80% d’eau, la vibration sonore se propage par la peau, les tissus, les organes, les os, très rapidement.

C’est en cela que chanter libère.

Dénouer les noeuds émotionnels

Les émotion sont des réactions à ce qui se passe autour de nous. Elles permettent de s’adapter à notre environnement en nous préparant à l’action. Les émotions se manifestent par un ensemble de «sensations physiques» ressenti dans notre corps. Ces manifestations sont concrètes et descriptibles : palpitations, nœud à l’estomac, bouffées de chaleur, gorge nouée, le souffle coupé… On ne peut pas empêcher cela, seulement tempérer nos réactions. C’est un processus naturel. Alors, quand on refoule nos émotions, qu’on s’interdit de les vivre, on bloque ce processus naturel et elles stagnent dans notre corps. Un peu comme si on faisait un noeud à un tuyau d’arrosage et qu’on empêchait l’eau de circuler. A la longue, ses sensations physiques s’accumulent, souvent aux mêmes endroits et peuvent provoquer des douleurs, voire des maladies.

En acceptant de vivre ces sensations désagréables, en se libérant des tensions musculaires qui retiennent les manifestations physiologiques des émotions, nous redonnons la liberté à nos émotions figées de circuler dans notre corps. Et de finir leur processus naturel.Le chant permet d’apaiser ses tensions musculaires et facilite le processus de libération émotionnelle.

Un outil simple, à portée… de voix

Chanter c’est naturel. C’est un geste intérieur qui nous permet de nous faire entendre de l’extérieur. Chanter reste un moyen sans égal d’éprouver des émotions intenses. Nous parlons d’une forme majeur d’expression humaine. Il est parfois plus facile de chanter ce que nous n’osons pas dire, que de le dire.

Le chant est aussi un moyen de communiquer sans le langage. Lorsque nous émettons des sons et manifestons ainsi nos émotions retenues, notre mental se calme et cette stabilité de l’esprit nous apporte le bien-être. Le chant nous ouvre des voies de communication avec la vie en nous, de la façon la plus naturelle qui soit.

Chanter pour se libérer, oser ouvrir la bouche et respirer à plein poumon.

Chanter pour s’exprimer librement, être dans son corps et s’incarner.

Et prendre sa place, toute sa place.

Nathalie Lesguillier

Chanteuse – Coach vocal – Coach en développement personnel – Prof. de Technique Alexander

(1) Xanthoula Dakovanou, « Quand l’âme chante. La voix mélodique et son pouvoir affectif », Topique 2012/3 (n° 120), p. 21-37. DOI 10.3917/top.120.002.

(2) Le Rôle des berceuses dans le développement psychique du nourrisson, juin 2007, université de Franche-Comté.

(3) Actualité et développement de la musicothérapie, in La musicothérapie et les méthodes d’association des techniques, Guilhot M-A., Guilhot J., Jost J., Lecourt E., ESF, Paris.

(4) Conférence de Nathalie Henrich “quand notre voix s’exprime”.

(5) (7) Résonances corporelles des sons – Alain Boudet – Dr en Sciences Physiques

(6) Alfred Tomatis